FR EN NL

Situation géopolitique

Bouche de Tanak

Suite à la prise d’Harapan, la région de la Bouche de Tanak et plus particulièrement Kadévra et ses faubourgs s’est vite transformée en un camp de réfugiés aux proportions gigantesques. Les malades et les mutants constituant la population locale ont accueilli les nouveaux venus en les intégrant dans leurs gangs, en les réduisant en esclavage ou en nourriture. La Tisseuse et Mumres s’étant retirés dans les profondeurs du cratère, c’est le Régent qui se chargea d’aménager la cité en camp retranché. La guerre fit rage pendant un an sans discontinuer, mais les Kadévris avaient des Nécromanciens, des morts-vivants, des démons, les mêmes armes que celles de l’envahisseur. Profitant de leur position retranchée, ils repoussèrent les troupes de l’Empire d’Or à maintes reprises mais ne furent pas capables d’actions au-delà de leurs montagnes. Le conflit s’enlisa, jusqu’à ce que l’Empire d’Or cesse tout bonnement d’attaquer cette place forte inexpugnable. Aujourd’hui la cité dans son entièreté est toujours sous l’emprise des mafias et des gangs.

Quant aux nains, personne ne les vit plus lorsque les attaques de l’Empire d’Or cessèrent. Ils se retranchèrent derrière les portes d’airain d’Amrung Dohr, leur citadelle souterraine, pour ne plus les ouvrir.

Empire d'Or

Les morts vivants

Malgré sa victoire sur Harapan en 426, l'Empire d'Or n'a pas pu prendre rapidement le contrôle de la majeure partie de Tanak. Devant consolider ses positions et acquis, et ne bénéficiant pas d'un fort soutien des populations locales, ses conquêtes ralentirent considérablement l'effort de guerre en monopolisant les morts-vivants supérieurs. En effet, comme tout conquérant, l’Empire d’Or a dû faire face à l’administration des terres occupées où la contestation et la rébellion grondaient.

L’Empire d’Or concentra tout d’abord ses efforts sur la Sérénissime qu’il mit à genoux, sur l'Empire Teuts qui se désagrégea, et sur le Midgard et la Bouche de Tanak dont le problème fut circonscrit. Les populations des nations tombées sous le joug de l'Empire d'Or ne furent ni maltraitées, ni mises en esclavage tant qu’elles respectaient les nouveaux édits. Cependant, depuis lors, un contrôle drastique est exercé sur les centres urbains et les routes. Les grandes étendues territoriales peu peuplées voient, quant à elles, passer de temps à autre des patrouilles ou des troupes en mouvement.

Empire Teuts

L'Empire Teuts ne vit pas venir sa chute. Sûr de sa puissance, confiant derrière son Bouclier, il mena une guerre acharnée et coûteuse contre les forces jointes de l'EdO et de la Malkovie. Il résista longuement aux assauts combinés des deux nations ennemies grâce à une alliance solide avec le Duché Midgardien. Le coup de grâce arrivera finalement de l'intérieur avec la trahison du Duc Von Kholf qui permit la prise des territoires de Kholf et de la région du Cœur par la Malkovie. Obligé de fuir et d’abandonner sa capitale, l’Empereur se réfugia dans ses territoires les plus inexpugnables : la Côte d’Airain enserrée par les montagnes du Golf de Pierre. Ce petit territoire, fortement fortifié et isolé de toutes parts, est tout ce qu’il reste du puissant Empire Teuts et il ne doit sa survie qu'à une veille sans fin et une rationalisation spartiate de ses ressources.

Même si l’Empire Teuts n’est plus aujourd’hui que l’ombre de la nation qu’il a été, il subsiste encore grâce à la pugnacité et au fanatisme de ses habitants qui les pousse à se battre inlassablement pour repousser les armées de l’Empire d’Or qui tentent de forcer la Muraille, le nouveau réseau de fortins construits afin de sécuriser les frontières internes. L'Empereur a confié tous les postes clés de son État aux prêtres de Caran et aux Feldmarschall qui forment une élite fanatisée n’hésitant pas à brûler tout suspect de collusion avec l’ennemi.

Ghestalt

En proie aux divisions intestines et à l’instabilité politique, brouillée avec Kadévra, la Ghestalt a tenté vaille que vaille de tenir tête aux troupes de l’Empire d’Or. Lorsque la Sérénissime fut mise à genoux et que le conflit contre Kadévra s’enlisa, la Ghestalt pâti de sa position géographique. Trop proche de la Porte de l’Air et base logistique arrière idéale pour tenir le blocus de la Bouche de Tanak, la Ghestalt devient un enjeu stratégique important.

Toujours aussi chaotique, la nation se divisa encore plus sous cette nouvelle pression. Certains décidèrent de fuir vers Kadévra malgré le sort peu enviable d’esclave qui les y attendaient, d’autres choisirent de rester et de collaborer avec l’Empire d’Or. Cependant, plusieurs récents attentats contre des administrateurs de l’Empire d’Or fomentés par le dernier dirigeant en date ont tendu les relations avec les dignitaires locaux.

Harapan

La Cité Sainte d’Harapan fut la porte d’entrée qui permit aux troupes de l’Empire d’Or d’envahir le continent. En effet, il y a 72 ans, les puissants thaumaturges de l’Empire d’Or réussirent, par un complexe rituel magique, à lier les Arches d’Harapan à la Grande Porte des Terres de Feu créant ainsi un passage continu et instantané entre les deux territoires.

Harapan tombée, la ville est rapidement devenue une place forte sous l’autorité absolue de l’Empire d’Or. Rebaptisée Porte de l’Air, la ville est aujourd’hui l’extension continentale du pouvoir central de l’Empire d’Or, point de passage presque obligé pour tout administrateur et officiel.

Iles de Glace

Les vikings

En raison du refroidissement de la région, les terres de la Grande Froide furent abandonnées et le clan du Narval, mené par Gunnarson, s'installa définitivement dans les îles de glaces où la chaleur dégagée par les nombreux volcans rendait la vie plus facile. En l’absence de véritable rival sur les mers de glace, le clan put prospérer sans avoir besoin d’alliés.

Aujourd’hui, le roi tyrannique Olrik Bjornson règne sur les îles de glace d’une main de fer. Ses drakkars remplis de fiers guerriers sont fréquemment envoyés en raids pour piller les côtes malkoviennes et teuts, voir de pousser jusqu’aux terres sauvages.

Avant même la chute d’Harapan, les îliens avaient pressentis que le manque de cohésion et de dialogue des nations du continent se solderait par la victoire de l’Empire d’Or. Voulant sauver ce qui pouvait l’être, ils décidèrent de se retirer du continent en offrant asile à ceux qui le désiraient.

Une fois de retour dans leur Archipel accompagnés de nombreux réfugiés, ils fermèrent leurs frontières et n’admirent de nouveaux étrangers qu’avec réticence. Aujourd’hui, les eaux îliennes sont considérées comme les plus dangereuses et peu de nouvelles parviennent de l’Archipel.

Mahouds

En guerre depuis des lustres contre le califat de Ramauk, les Mahouds n’avaient plus d’autre choix que de remonter Pont de Terre afin d’étendre leur territoire. Redoutables guerriers, les Mahouds réussirent à tenir en échec les forces combinées de l’Empire Teuts et de la Sérénissime. Seule la prise d’Harapan par l’Empire d’Or et le déversement de ses légions sur le continent mis un frein à l’expansion territoriale mahoud aux portes de la Vallée de l’Encens.

Alliés de circonstance avec l’Empire d’Or afin d’écraser leurs ennemis communs comme le Califat, les Mahouds ont pu conserver leurs terres nouvellement acquises. Aujourd’hui, le relais de commerce établi sur la frontière de Pont de Terre est rapidement devenu une ville au commerce florissant. C’est cependant le seul endroit où sont admis les étrangers : aucune caravane qui s’est enfoncée plus avant dans le territoire n’est jamais revenue.

Miroir des Fées

Lorsque l’Empire d’Or a envahi le Miroir des fées, il a capturé les derniers elfes, dryades et autres gnomes encore présents. Il fit construire sur l’île au milieu du lac d’argent un bastion qui devient une prison de haute sécurité.

On murmure que les âmes des prisonniers y sont torturées par les matons afin de créer des esprits malveillants que l’Empire d’Or utilise à des fins secrètes.

Port la Rafle

Libérés du joug ignoble de l’Officier, les raflés sont restés farouchement opposés à tout pouvoir centralisé, si bien que Port la Rafle est géré par une assemblée anarchique de capitaines. Longtemps répugnant de pactiser avec l’Empire d’Or et préférant vivre des nombreuses occasions de piratage qu’offraient les guerres entre les grandes puissances, les raflés ont senti le vent tourner. C’est ainsi qu’une majorité de capitaines a préféré proposer ses services à l’Empire d’Or plutôt que de se faire envahir.

Ils ont offert d’assurer le contrôle de la mer tout en laissant l’Empire d’Or occuper les terres. Rapidement, la flotte des raflés s’est rendue indispensable dans le commerce en haute mer, éclipsant toute concurrence. Si officiellement, Port la Rafle travaille pour l’Empire d’Or, il se trouve toujours l’un ou l’autre capitaine pour se livrer à la piraterie, ce qui contribue à la réputation incertaine et floue des raflés en général.

Principautés de Malkovie

Le Midgard et l’Empire Teuts luttèrent de concert pendant longtemps pour repousser les assauts de l’Empire d’Or. Et ils auraient sans doute pu encore lutter des années si plusieurs événements ne s’étaient pas produits simultanément. Tout d’abord, la Sérénissime fut mise à genoux, ce qui permis à l’Empire d’Or de dépêcher de nombreux renforts sur le front impérial. Ensuite, la trahison du Duc Von Kholf qui se retourna contre l’Empereur teut. Les lignées des Princes Vampires, cachées depuis des siècles parmi les mortels, furent probablement parmi les plus grandes bénéficiaires de l’invasion de l’Empire d’Or. Galvanisées par l’audace de Katarina et les victoires de l’Empire d’Or, elles fomentèrent dans le plus grand secret la chute de l’Empire Teuts. Lorsque le Duc Von Kholf fut vampirisé, tout était presque joué. Privé de tout soutien, le Midgard ne pu continuer bien longtemps seul la lutte contre l’envahisseur et finit par ployer sous le nombre.

Aujourd’hui, la vie est rude pour les habitants des terres sous contrôle malkovien. Les vampires ont nommés des boyards humains à la tête des communautés avec comme seule mission de maintenir les territoires sous contrôle et de garder un cheptel disponible pour la faim de leurs maîtres. Nombre d’entre eux en profitent pour s’enrichir via la corruption et des taxes iniques. La journée est faite de labeur et sueur afin de produire ce qui sera volé par les seigneurs, mais c’est la nuit que les vampires sortent pour se nourrir. Les habitants s’enferment chez eux, n’ouvrant sous aucun prétexte alors que les campagnes se transforment en piège mortel pour les voyageurs sans abri, devenant la proie de meutes de goules ou de leurs maîtres.

Ramauk

Antique et puissante nation, le Califat de Ramauk a, au cours de son histoire, été tour à tour courtisé et oublié. Enchâssé territorialement entre ses deux ennemis héréditaires que sont l’Empire d’Or et les Mahouds, isolé du reste du continent par la mer de la Soif, le Califat n’a pas pu faire face au réveil de son voisin maudit.

Afin de solder un compte millénaire, l’Empire d’Or allié pour l’occasion aux Mahouds fit du Califat de Ramauk un avertissement pour tous en le transformant en une gigantesque nécropole silencieuse. Aujourd’hui, les merveilles de la nécropole de Ramauk se recouvrent lentement de sable et tombent dans l’oubli. Seules quelques légendes au parfum exotique évoquent sa splendeur perdue.

Sérénissime

La Sérénissime Confédération des Etats du Midi était empêtrée depuis longtemps dans un coûteux conflit contre les Mahouds lorsque les forces de l’Empire d’Or attaquèrent les Cités-Etats. Dilapidant ses réserves pour entretenir ses armées et dans l'impossibilité de commercer ou de faire appel à ses alliés, la Sérénissime fut mise à genoux 6 ans après la chute d’Harapan.

Deux des grandes familles qui composent la Croix signèrent un compromis avec l'Empire d’Or et administrent encore aujourd’hui les Cités-Etats sous le contrôle direct d’administrateurs impériaux. En annexant la Sérénissime, l’Empire d’Or mis également la main sur tous les Éons des coffres de Trottola et décréta les anciennes monnaies sans valeur. Dorénavant, seule la monnaie de l’Empire d’Or a valeur officielle dans tout l’Empire.

Terres Barbares

Les barbares

Après la chute d'Harapan, de nombreux conflits internes déchirèrent la Grande Assemblée et le Rocher Rouge si bien que les clans barbares et les tribus peaux-vertes se désolidarisèrent les uns des autres. Profitant de ce manque de cohésion, l’Empire d’Or a rapidement pris officiellement possession des terres barbares même si concrètement le contrôle exercé se cantonne à de sporadiques patrouilles et d’erratiques contrôles des routes, de plus en plus fréquents à mesure qu’on se rapproche d’Harapan.

Cependant, les nombreuses incursions malkoves sont bien plus problématiques. En effet, les terres barbares qui bordent les Principautés sont devenues un terrain de chasse idéal pour les princes vampires et leurs progénitures qui doivent apprendre à y survivre une année durant. Aujourd'hui, les clans barbares et les tribus peaux-vertes vivent en petits groupes nomades et isolés les uns des autres qui ne se rencontrent plus qu’occasionnellement.

Territoires sauvages

Suite aux nombreux conflits internes qui déchirèrent la Grande Assemblée et le Rocher Rouge, Chacal se replia avec les hommes-bêtes dans les territoires d’Air dont il ferma hermétiquement les frontières, éliminant de manière particulièrement violente toute personne pénétrant sur ses terres.

Le froid de plus en plus mordant qui s’abattit au fil des ans sur la région l’isola encore plus du reste du monde. Aujourd’hui, les Territoires Sauvages sont plus inhospitaliers que jamais : désertés par les humains, ils sont peuplés d'hommes-bêtes, d'esprits et d'autres créatures sauvages.

Utopia

Le Construct ayant été emmené par les Zéphires par-delà les Arches juste avant la prise d’Harapan, le peuple d’Utopia se retrouva pour la première fois de son histoire abandonné à lui-même. Soudainement incapable de subvenir à ses besoins, une partie de la population tenta de rejoindre le continent.

Ceux qui restèrent se retrouvèrent isolés du reste de Tanak. Aujourd’hui, plus personne n’a reçu de nouvelles de l’île, et son existence bascule lentement dans la légende.