FR EN NL

les Reliques

Joruna 499
Reginald Cuberian

Nombreux sont ceux qui regardent de haut les Mossems et la vie des nomades d’une manière générale. Pourtant, jusque dans le creux des villes, le Mossem du Grand Bazar fait parler de lui ces derniers temps sur les places et les marchés, dans les auberges réputées aussi bien que dans les bouges sans-nom, les rumeurs vont bon train quand à ce qu’il se passe lors de ce rassemblement tout particulier. On dira volontier que c’est l’occasion pour la lie de la société de se rassembler et de s’ébattre dans sa propre crasse, que c’est une foire aux boudins sans prestige ou simplement une nuisance populaire mais rien de cela ne justifie plus que d’habitude les choses que l’on colporte à son sujet.

Par contre, les mieux renseignés, ou les plus inventifs, c’est selon, vous parlerons à mi-mots de ce qui s’y tramerait derrière les toiles de tentes boueuses et aux recoins des échoppes de fortune. D’après ceux-là, pour une raison qu’ils inventent probablement eux-même, certaines des reliques interdites de l’hérétique cérémonie de jadis auraient été vues à plusieurs de ces rassemblements. Évidemment cela laisse courir l’idée que s’y trame quelques malices de la “Résistance”, avec ses soudards toujours prêt à malmener les honnête-gens, pour d’autres cela ne serait que des faux, qu’une pègre ou l’autre tenterait de vendre à prix d’or à des cultistes nostalgique prêt à payer une fortune pour des babioles d’un autre temps.

Il est de notoriété publique que les mossems sont le repère des marginaux et il n’est pas rare que certains terroristes en herbe y tente un coup d’éclat désespéré mais la puissance de l’Empire d’Or ne s’encombre que peu des petits êtres qui grouillent sur les abords des routes de son territoire. Cependant s’il était vrai que ces âmes perdues se donnent les moyens de nuire à l’Empire via les cultes interdits, le Prophète de Cristal, loué soit-il, dépêcherait certainement les moyens nécessaires à faire cesser ces projets rebelles, aussi infime soit-il. Quoi qu’il se passe lors de ces rassemblements, sont fous ceux qui croient qu’ils peuvent échapper à la main froide de l’Empire simplement en évitant ses villes. A chacun le Prophète annonce son destin et c’est sans surprise dans la mort qu’il scellera ceux qui croient pouvoir le faire trembler avec des babioles héritées des religions mortes vouées à des dieux-imposteurs. Méfiez-vous alors si vous visitez un Mossem, surtout ceux du Grand Bazar, de ne pas vous y frotter à ceux qui ont des choses à se reprocher.

A moins que vous ne rêviez de devenir une goule minière.

Ragnarok utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies.
J'ai compris