FR EN NL

La Libération d'Harapan

Dornius 426

Empire d'or

En 426 les Arches ont été ouvertes à nos Glorieuses Légions du Grand Empire d’Or.

La chance de libérer enfin la fausse ville sainte de son hérésie était toute proche, la bataille décisive faisait rage, les vivants craignant les morts et les morts rejoignaient petit à petit le camp de la victoire.

Les vivants redoutent leur mort plus que tout, pourtant mourir pour une cause leur a toujours semblé chargé de sens. Mais face à L’Empire, mourir revient à trahir ses compagnons.
Leur coeur n’a jamais su trouver l’équilibre dans ce dilemme et les valeurs distordues de leur faux dieux les ont troublés une fois de trop. Aucun de ceux qui étaient venus pour se battre n’est reparti vivant.

Ensemble, liées dans la mort, les nouvelles légions ont marché à nos côtés vers la ville qui les avait envoyés pour nous détruire.

Pendant ce temps, Harapan la décadente semblait dormir paisiblement, ronflant de ses commerces et brasseries où s'entassent sereinement des clients joufflus et ventripotents, trop vivants qu’ils étaient, leurs croyances hérétiques les avaient endormis, les berçant du rêve de l’éternelle sécurité.

Mais seule la mort est éternelle.

Les hérétiques de Tanak avaient toujours cru que leur cérémonie annuelle, vouée à des imposteurs, les sauverait de tous leurs maux.

Ils étaient persuadés que leurs faux dieux, qui les avaient pourtant abandonnés, surgiraient du néant de leur mensonge au dernier moment pour protéger leur agneaux égarés.

Tous ces fainéants qui laissent aux autres le poids du monde ne pensaient pas que la mort était déjà à leur porte.

Pour la dernière fois ils ont eu l’audace de croire que L’Empire d’Or n’était qu’un ennemi de plus que les années balayeraient devant les portes d’Harapan.

Pourtant la victoire de l’Empire n’était pas assurée et nos Glorieuses Légions firent montre de ténacité et d’abnégation pour parvenir à percer les murailles que les larves hérétiques et fainéantes étaient finalement venues défendre.

Mais une fois à l’intérieur, sans une seule fausse note, la mort libéra enfin Harapan de ses mensonges pour la Gloire du Prophète de Cristal.

Aujourd’hui même les fils des fils des fils des vivants d’Harapan savent que seul le Prophète de Cristal peut les protéger des faux dieux et que seul l’Empire d’Or peut les sauver de la vie.