FR EN NL

Règles Officielles de Blood Ball

Ligue internationale de Tanak en l'an 426

Le but est de mettre la balle dans le but adverse, que ce soit avec les mains, les pieds, la tête ou même les tentacules. Pour marquer un but, le joueur ET la balle doivent se trouver dans le but, c'est-à-dire derrière la ligne d'en but adverse, et le joueur doit toucher la balle avec une partie de son corps : on ne marque donc pas en lançant le ballon, mais en le posant.

Tout joueur désirant participer à un match devra s’inscrire à la Ligue Internationale de Bloodball, créée par feue Ivan Podorofsky en l'an 409 et gérée par lui. Il est à noter que seuls les joueurs inscrits dans la Ligue pourront participer à un tournoi officiel.

Toute équipe ne se présentant pas à l’heure pour son match est considérée comme déclarante forfait (pour un résultat de 5-0).

Si aucune équipe ne se présente, les deux équipes seront considérées comme perdantes.

Pour former une bonne équipe de bloodball, il faut 6 à 10 joueurs, dont :

  • Un coach (obligatoire), qui peut être joueur;
  • Un soigneur (facultatif), qui n’est pas considéré comme joueur;
  • Une équipe de minimum 6 joueurs (obligatoire);
  • Un public dévoué et bruyant (facultatif);
  • Des pom-pom girls and Boys (facultatif)

La durée d’un match est de 2 X 10 minutes, bien que cette durée puisse varier selon les circonstances (tournois, défis,…).

Les dimensions du terrain sont de 160 pieds sur 80 pieds.

Les armes blanches ou à feu sont strictement interdites, sous peine d’exclusion immédiate du match en cours.

Une mise en jeu s’effectue au début de chaque mi-temps, la balle est posée au milieu du terrain, et chaque équipe se dispose sur sa ligne d’en but : au coup de sifflet, les joueurs pourront tenter d’aller attraper le ballon. Une équipe qui vient d’encaisser un but procède à sa propre remise en jeu, depuis le centre du terrain.

Un joueur s’y place avec le ballon, et doit faire une passe en arrière pour mettre la balle en jeu.

Quand la balle sort du terrain, on procède à une remise en touche. Chaque équipe doit envoyer minimum trois joueurs se mettre en position, et l’équipe qui n’a pas mis la balle dehors procède à la remise en jeu en lançant le ballon au milieu des deux files de joueurs. Dès que le ballon est lancé, chacun peut à sa guise tenter de s’emparer du ballon. Attention, au cours d’une rentrée en touche, une fois la balle en l’air, les joueurs qui participent à la touche ont le droit de s’en prendre aux foulards de leurs adversaires, même s’ils ne portent pas le ballon, et ce sans commettre de faute.

Les joueurs peuvent se déplacer comme ils le désirent sur le terrain, mais ne peuvent pas sortir de celui-ci, sauf s'ils sont incapables de continuer à jouer et sortis du terrain par leur équipe.

Seul le joueur qui porte le ballon peut subir les attaques de l’équipe adverse. Il va sans dire que le porteur du ballon est parfaitement en droit de tenter de se défendre.

Les fautes que siffle l'arbitre seront sanctionnées par une exclusion momentanée du terrain, symbolisée par un nombre adéquat de tours de stade au pas de course.

Il est strictement interdit de frapper ou molester l’arbitre d’une quelconque façon que ce soit, sous peine d’exclusion du match, voire d’une sanction rétroactive, accompagnée d'une proactive.

La remise en jeu après un arrêt de jeu dû à une faute est un coup de pied arrêté.

Le BloodBall se veut un sport propre et noble !